Les dents et le chewing gum

Est-ce que le chewing-gum abîme les dents ?

Nous sommes nombreux à mâcher du chewing-gum pour diverses raisons, notamment en pensant que cela améliorerait notre hygiène dentaire ou simplement par habitude, mais savons-nous vraiment ce qu’il contient ? Est-il vrai qu’ils peuvent améliorer notre santé dentaire, ou s’agit-il simplement d’un stratagème marketing ?

Voulez-vous savoir si le chewing-gum est aussi efficace qu’il le prétend ? Il ne vous reste plus qu’à poursuivre votre lecture pour le découvrir !


Est-il préférable de le consommer avec ou sans sucre ?

Lorsque l’on considère les bienfaits du chewing-gum, la présence ou l’absence de sucre est le facteur le plus important à examiner. C’est le facteur le plus essentiel pour déterminer si un chewing-gum est ou non néfaste pour nos dents.

En réalité, en présence de sucre, les bactéries responsables des caries dans notre bouche disposent d’une réserve d’énergie, ce qui facilite leur multiplication et l’agression des dents. Pour le dire autrement, les chewing-gums sucrés augmentent les caries dentaires et sont à éviter.

Que pensez-vous plutôt des chewing-gums sans sucre ? Sont-ils capables de contribuer activement à la santé bucco-dentaire en plus de ne pas contribuer à la carie dentaire comme leurs sœurs sucrées ? Il s’agit d’un sujet complexe qui mérite d’être approfondi.

Les chewing-gums sucrés étant mauvais pour les dents, vous devez les éviter.

Par conséquent, les considérations suivantes concernant les avantages et les dangers du chewing-gum ne s’appliquent qu’au chewing-gum sans sucre.

=> Pour blanchir vos dents, découvrez le meilleur stylo de blanchiment des dents 2022 dans ce comparatif !


La mastication du chewing-gum et les avantages

1. Une aide supplémentaire dans la lutte contre la carie dentaire

Streptococcus Mutans est le principal responsable de la carie dentaire, qui est une maladie compliquée dans laquelle de nombreuses causes différentes peuvent jouer un rôle plus ou moins essentiel.

Cette bactérie est la principale cause de la plaque dentaire qui, laissée à elle-même, produit un terrain fertile pour la carie dentaire et la production de tartre.

Se brosser les dents régulièrement est le meilleur moyen de prévenir l’accumulation de la plaque dentaire, mais que se passe-t-il lorsque cela n’est pas possible, par exemple lorsque vous vous absentez de manière inattendue de votre domicile ? Heureusement, on a découvert que le chewing-gum contenant du xylitol peut aider à prévenir la propagation du Streptococcus Mutans.

Découvrez  Comment utiliser un stylo blanchiment de dents ?

Par conséquent, si la consommation de chewing-gum au xylitol ne peut pas remplacer le brossage des dents et l’utilisation du fil dentaire, elle peut être utilisée comme un complément pour aider à prévenir la formation de caries.

2. La mastication du chewing-gum augmente la production de salive.

De nombreuses personnes souffrent de sécheresse buccale, ce qui est particulièrement fréquent chez les personnes atteintes du syndrome de Sjögren ou de polyarthrite rhumatoïde.

Ce problème peut sembler mineur à première vue, mais il cache une série de dangers, notamment un risque accru de caries dentaires, d’aphtes et d’ulcères buccaux.

Le chewing-gum, qui favorise la production de salive, peut aider dans certaines situations. Grâce à une activité de nettoyage au niveau de la cavité buccale, les germes n’ont pas le temps de commencer leur action érosive au niveau dentaire, cela permet de protéger la bouche de l’action des bactéries.

3. Un bain de bouche pour lutter contre la mauvaise haleine

De nombreux individus souffrent de mauvaise haleine, ce qui est un mal très désagréable. L’approche la plus simple pour la combattre est de garder la bouche propre avec une brosse à dents et du fil dentaire de façon régulière, mais dans certaines circonstances, cela peut ne pas suffire.

Les chewing-gums, qui se sont avérés efficaces pour combattre la mauvaise haleine, en particulier ceux qui contiennent :

Des probiotiques Lactobacillus ; de l’acétate de zinc ; des extraits de magnolia et d’eucalyptus.

=> Un bain de bouche avec du thé, c’est très efficace ! Lisez cet article pour en savoir plus.

4. La mastication de chewing-gum favorise l’attention

Parce qu’il n’a rien à voir avec l’hygiène dentaire, cet avantage est moins visible que les précédents. En fait, il a été démontré que mâcher du chewing-gum améliore les performances cognitives en renforçant l’attention et en réduisant le stress.

On ne sait pas pourquoi cet avantage existe, mais la théorie la plus fréquente est que la mastication augmente le flux sanguin dans le cerveau, stimulant ainsi, au moins partiellement, son fonctionnement. D’autres pensent que le gain d’attention est lié à une baisse du taux de cortisol, une hormone du stress.

Quoi qu’il en soit, l’effet bénéfique du chewing-gum est sans aucun doute le bienvenu.

=> Vous êtes à la recherche d’une brosse à dents pas cher pour enfants ? Voici les meilleurs produits !


Les inconvénients du chewing-gum

Les inconvénients du chewing gum

1. Il y a plus de chances que vous ayez des problèmes de mâchoire

L’articulation temporo-mandibulaire, qui sert de point d’appui aux mouvements de la mâchoire, est fragile et sujette à divers problèmes. En fait, elle est souvent la source d’inconfort, de clics irritants et, heureusement, moins fréquemment, de problèmes plus importants tels que des luxations et des nécroses.

Découvrez  Quand brosser les dents de bébé ?

Étant donné le stress constant auquel cette articulation est soumise lorsqu’on mâche un chewing-gum, il est facile de voir comment cette pratique peut être néfaste pour la santé de l’articulation temporomandibulaire.

Alors, que faire pour éviter les problèmes ? Le chewing-gum doit être utilisé avec modération, pas plus de dix minutes à la fois, et pas plus de deux fois par jour.

2. Une mastication excessive provoque des maux de tête

L’explication de ce phénomène est inconnue, mais le mâchage fréquent de chewing-gum a été associé à des maux de tête persistants.

Le coupable pourrait être le stress constant de l’articulation temporomandibulaire, comme nous l’avons vu, ou l’hypertrophie (expansion du volume) des muscles masticateurs et la tension qu’ils créent lors de la contraction.

Quelle que soit la cause (très probablement un mélange des éléments décrits), ce problème semble être particulièrement pertinent pour les personnes sujettes aux maux de tête, comme les migraineux.

Par conséquent, si vous souffrez de maux de tête, vous devriez réduire votre consommation de chewing-gum.

3. Des problèmes aux intestins

Normalement, la mastication a lieu au moment de l’ingestion de nourriture et est liée à des réactions physiologiques qui sont déclenchées même en l’absence de repas, comme dans le cas du chewing-gum.

Comme aucun aliment n’a été consommé, l’estomac produit plus d’acide en réaction à la mastication. Cependant, comme aucun aliment n’a été consommé, cette sécrétion d’acide est inefficace, voire néfaste.

À jeun, la formation d’acide gastrique vous expose à un risque de gastrite, d’ulcère et d’inflammation. Par ailleurs, il a été démontré que la présence de xylitol dans les chewing-gums, bénéfique pour la bouche, a un effet laxatif, favorisant la motilité intestinale.

Par conséquent, les personnes qui souffrent d’acidité gastrique ou du syndrome du côlon irritable doivent faire preuve de prudence lorsqu’elles mâchent du chewing-gum.

=> Pour savoir si on a une carie à cause du chewing gum, lisez cet article !


Conclusion

La mastication de chewing-gum peut être bénéfique pour notre santé dentaire, mais il est essentiel de les utiliser avec modération pour éviter certaines conséquences négatives.

Bien sûr, ils ne peuvent pas remplacer le brossage, mais ils peuvent nous aider à maintenir nos dents propres et blanches en complément du brossage.

Avis post
helene beaute du corps

Hélène

Plus de publications

Magicienne du bien-être !

Retour en haut